Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Yannick Giammona

auteur indépendant et fier de l'être

Retour sur ma participation au salon du livre de Bussy-Saint-Goerges (77)

Ce samedi, j'ai participé à la 3ème édition du salon du livre de Bussy-Saint-Georges, en Seine-et-Marne (77). C'est grâce à d'autres auteurs de l'association des Plumes Indépendantes que j'en avais entendu parler, et apparemment la 2ème édition avait été un franc succès, avec des auteurs ravis du déplacement. Pour ma part, le ressenti samedi soir était très mitigé, et je n'étais pas le seul... Je vais donc vous expliquer pourquoi, en essayant tout de même de retirer du positif de cette expérience.
Retour sur ma participation au salon du livre de Bussy-Saint-Goerges (77)

Commençons par les points positifs, car il faut savoir regarder le verre à moitié plein ! Le gros point positif, c'est que j'ai retrouvé quelques auteurs que je connaissais déjà. J'ai notamment pu discuter avec Cécile Soler, qui comme moi fait partie de l'association des Plumes Indépendantes, ce qui nous a fait très plaisir car nous avons pu parler de l'avancée de nos différents projets et nous faire un retour sur nos ventes (eh oui, ça compte quand même un peu dans le métier d'auteur...). J'ai également revu un auteur que j'avais rencontré il y a un peu plus d'un an sur un autre salon : Dario Alcide, avec qui j'ai partagé mes diverses expériences de salons et de dédicaces. Cela fait du bien de parler de ce que l'on vit et de ce que l'on fait avec des gens qui ont la même activité que nous ! Enfin, j'ai rencontré une autre auteure des Plumes Indépendantes, que je ne connaissais pas encore : Céline Spreux, qui écrit un peu le même genre littéraire que moi, à savoir des thrillers et du polar. Même si nous n'avons pas trop échangé sur nos bouquins et sur notre style de prédilection, cela m'a fait plaisir de connaître une autre personne qui a adhéré à cette superbe association d'auteurs indépendants !

Le deuxième point positif à ce salon, ce sont les discussions que l'on peut avoir avec les gens. Je parle là des gens qui viennent s'intéresser à mes livres. Qu'ils achètent ou pas mes écrits, au final c'est toujours un plaisir de rencontrer de potentiels lecteurs, d'essayer de découvrir ce qu'ils aiment lire pour voir si mon roman ou mon recueil de nouvelles peuvent les intéresser. Et puis, il y a toujours des rencontres fortuites, comme Erwan, le petit ami d'une auteure qui était assise tout près de moi. On a pu discuter de tout et de rien, des choses de la vie car c'est une personne très ouverte, et qui m'a qui plus est acheté mon roman ! Je tiens d'ailleurs à le remercier même s'il ne lira peut-être pas cet article...

Passons à présent aux points négatifs, qui me semblent être plus nombreux que les points positifs... Tout d'abord, j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup trop d'auteurs qui venaient présenter leurs écrits. En discutant autour de moi, j'ai appris que nous étions environ 240, soit apparemment le double de l'année dernière. D'un côté, je me dis que c'est bien d'étendre l'offre pour les lecteurs, surtout qu'il y avait de tous les styles et qu'il y en avait pour tous les goûts. Cependant, d'un autre côté, je me dis que c'était peut-être trop. Les gens qui sont venus sur le salon avaient trop de choix, ils voyaient beaucoup de livres qui semblaient leur plaire mais... il faut avoir un énorme budget pour suivre ! Par conséquent, la plupart des auteurs ont peu vendu, voir ont fait le déplacement pour rien, ne réalisant aucune vente. Ce n'est pas mon cas, j'y reviendrai plus loin, mais je trouve que c'est dommage d'ouvrir un salon à tant de gens.

Surtout, et c'est le deuxième point négatif, si le public ne suit pas. A priori, le salon s'est largement agrandi parce qu'en 2019, il y avait eu beaucoup de visiteurs. C'est pas mal d'ouvrir le salon à plus d'auteurs, mais il faudrait également qu'il y ait plus de visiteurs que l'année précédente. Ce qui ne semble pas avoir été le cas, autre raison qui explique le peu de ventes générales pour les auteurs. Certes, je trouve que certaines personnes ne sont pas douées pour le côté marketing et commerçant de notre métier... En effet, quand vous passez votre journée à ne pas sourire et à ne pas dire bonjour aux passants, à ne pas leur adresser la parole et à ne pas tenter de les intéresser, je comprends mieux comment on peut ne faire aucune vente. Cependant, ma voisine de droite, qui n'a vendu aucun livre, semblait pourtant avoir la bonne méthode. Quand quelqu'un semblait s'intéresser à ses livres, elle leur proposait de lire la quatrième de couverture, tout en expliquant ce qu'elle faisait. Seulement, cela n'a pas marché pour elle, peut-être parce qu'il y avait trop de choix (en effet, cette auteure m'a expliqué qu'elle vend beaucoup de livre sur des séances de dédicaces en magasin du type Centre Culturel Leclerc ou Cultura, car elle est la seule auteure présente).

Finalement, et ce sera le dernier point négatif pour moi, comme beaucoup d'auteurs, j'ai vendu assez peu de livres. Et encore, je ne m'en suis pas si mal sorti ! J'ai réalisé un total de quatre ventes : une vente pour mon recueil de nouvelles "Des aventures Hors du Commun" et trois ventes pour mon roman "Double Face". Ce n'est pas si mal si on considère que mes deux voisines n'ont rien vendu ! Cependant, cela aurait pu être mieux avec moins d'auteurs présents sur le salon et/ou plus de visiteurs. Il faudra que je consulte mes archives, mais c'est peut-être le salon, ou en tout cas un des salons, ou j'ai le moins vendu... Mais il faut avoir que c'est  aussi le risque des salons, il peut parfois nous arriver de faire 100 kilomètres ou plus pour vendre très peu de livres !

Pour conclure, voici mon bilan : je ne sais pas si je dois recommander ou non ce salon. En terme d'organisation, tout était très bien, il y avait des jeunes gens qui passaient régulièrement nous donner des bouteilles d'eau ou voir si on avait besoin de quelque chose, nous avons eu droit au petit déjeuner et à un repas offert le midi. Par ailleurs, l'inscription était gratuite, ce qui n'est pas le cas dans tous les salons ! J'y réfléchirai donc à deux fois avant de refaire ce salon l'année prochaine. J'essaierai de me renseigner sur le nombre d'auteurs prévus, pour voir si j'aurais plus de chance de faire des ventes que cette année. Peut-être que si d'autres auteurs que je connais y vont, cela me motivera à y retourner. Quoiqu'il en soit, je reste mitigé après ce salon, mais je suis déjà prêt à repartir de l'avant et à réfléchir à une prochaine séance de dédicace et à de prochains salons à faire cette année, surtout quand mon deuxième roman sera enfin sorti !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article